Il existe depuis quelque temps un buzz étrange autour de la balise Author (qui permet de déclarer aux moteurs l’auteur d’une page), de la notion d’Author Rank (qui fait référence au fait que Google prend en compte la réputation d’un auteur pour le classement d’un contenu dans ses résultats de recherche) et d’Authorship (qui permet à l’auteur d’un contenu de le signer et de l’associer à son profil Google Plus, permettant, entre autre, de voir sa photo dans les réponses du moteur).

Toute cette communication, je me permets de la rapprocher des dernières informations délivrées par Matt Cutts à propos des futures évolutions de l’algorithme de Google (voir article précédent) qui indiquaient que l’analyse des backlinks (liens entrants) allait perdre de son importance dans la classification des pages (et donc leur référencement) et ceci au profit d’autres critères, dont le fameux système d’AuthorRank.

Certes, il est judicieux que Google regarde de nouveaux critères de tri et la notion d’auteur de contenus semble être un critère intéressant. Google étant un trieur d’information, que celui-ci hiérarchise les contributeurs d’informations en fonction de leur quantité produite est un critère qui rentre complétement dans sa logique.

Mais alors deux réflexions « à chaud » sur cette actualité bouillonnante :

1/ tout ce tapage médiatique sur le net ne serait-il pas un peu orchestré par Google afin que ces notions soient de plus en plus intégrées et donc qui lui permettront à terme de se baser sur ce critère ? un peu de manipulation pour mieux évoluer….

2/et on peut se poser alors la question : pour une société, si cela se confirme, ne vaudra-t-il pas mieux que tous les salariés produisant de l’information signent tous les documents sous l’identité de « Pierre Martin » !!!!, l’écrivain public fictif de la société…

Plus d’information sur :
AuthorRank/Authorship : http://www.egatereferencement.com/fr/lexique-a.html

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.