L’avenir du référencement naturel en 4 axes

Egate référencement moteurs de recherche

Chaque jour, 3,3 milliards de requêtes sont effectuées sur Google. Même si les liens sponsorisés prennent une place de plus en plus accrue, 85% des liens sur une page de résultats de recherche sont encore naturels… Optimiser le référencement naturel de son site web reste donc, pour longtemps encore, une nécessité absolue.

En 2016, la nouvelle version de Google Penguin, prévoit une meilleure personnalisation des résultats de recherche. Penguin 4.0 devrait avoir la particularité d’analyser les liens en temps réel, ce qui affectera les positions sur Google.

En outre,  RankBrain, l’un des derniers algorithmes de Google, va aussi changer la recherche sur le web. Cet algorithme  basé sur l’apprentissage automatique (machine-learning), est censé  proposer des résultats de recherche plus pertinents.

Dans ce contexte, le référencement local, l’optimisation mobile, les réseaux sociaux et le marketing de contenu sont des pratiques qui doivent plus que jamais faire  partie du référencement naturel en 2016.

  1. Référencement local

Lors de la dernière version de Google Penguin lancée en octobre 2014, le référencement local avait été fortement appuyé. Les résultats locaux ont ainsi une place privilégiée dans les résultats de recherche depuis cette mise à jour, car ils apparaissent au-dessus des premiers résultats naturels. L’importance des résultats au niveau local n’est pas prête de changer. En effet, depuis 2015, nous pouvons trouver 3 commerces locaux en première page au lieu de 7 commerces auparavant.

Il est donc essentiel d’optimiser le référencement local de son site web afin d’améliorer sa visibilité sur Google et auprès d’une clientèle de proximité. La tendance se dirige vers un référencement local encore plus précis en 2016.

Pour avoir une chance d’apparaître dans les premières pages de Google, chaque entreprise a plutôt intérêt à améliorer son référencement local en créant une fiche Google My Business et en publiant des citations et des avis.

image Egate référencement naturel

  1. Optimisation mobile

La navigation sur les téléphones portables est de plus en plus privilégiée, car les recherches sur Google via les mobiles sont désormais plus nombreuses que sur les ordinateurs à présent. 75% de la population a accès à un smartphone. Établir une stratégie en webmarketing pour les mobiles améliore l’expérience utilisateur et a un impact positif sur le référencement naturel d’un site.

L’algorithme communément appelé Mobilegeddon favorise ainsi les sites web « responsive design », c’est à dire optimisés pour les mobiles. La vitesse de téléchargement, l’ergonomie et la qualité des images de votre site mobile, ont un impact direct sur votre classement dans le moteur de recherche Google. Clairement, l’optimisation mobile a un rôle essentiel pour le référencement naturel.

contenu-référencement-international

      3. Marketing de contenu

Avec RankBrain, Google cherche à comprendre chaque contenu publié pour évaluer sa pertinence et l’indexer avec son moteur de recherche. Le nombre de mots-clés inclus dans un article n’est donc pas un critère suffisant pour optimiser votre SEO. Le marketing de contenu joue un rôle important dans le référencement naturel  et vous devez donc veiller à ce que vos articles soient toujours bien écrits et pertinents avec la thèmatique de votre site.

Plus un contenu publié sur un site web est de qualité,  plus il sera lu et peut-être partagé sur les réseaux sociaux par les internautes. Ensuite, il est déconseillé d’envoyer trop de contenu (avec un lien menant à votre site) sur des sites de communiqués de presse génériques par exemple.

De plus, votre contenu doit s’inscrire dans une stratégie d’acquisition de liens, avec des sites ayant un rapport direct avec votre propre domaine d’activité. Google Penguin peut en effet  pénaliser votre site pour tout lien jugé mauvais.

     4. Réseaux sociaux

À ce jour, les réseaux sociaux n’ont pas un impact direct sur le référencement naturel. Néanmoins, les moteurs de recherche sont de plus en plus puissants et forcément en partageant vos contenus sur les réseaux sociaux, vous augmentez votre visibilité sur le web. Cette pratique a un effet boule de neige, car les internautes qui liront votre article, pourront le partager à nouveau et élargir votre audience en insérant votre lien sur leur blog. L’acquisition de liens est une stratégie SEO qui reste fiable et qui permet d’améliorer le positionnement de votre site sur Google.

Être présent sur les réseaux sociaux permet aussi de voir quels sont les mots-clés et les tendances les plus populaires du moment. Cette pratique est importante pour proposer un contenu de qualité qui intéressera la communauté que vous souhaitez atteindre.

La popularité des réseaux sociaux prend toujours plus d’ampleur et Google s’applique à tenir compte de ce phénomène. En 2015, le géant américain  a établi un partenariat avec Twitter qui permet l’indexation de tweets sur les résultats de recherche. Google n’indexera sûrement pas tous les tweets, mais la force des réseaux sociaux est clairement reconnue.

En outre, Facebook a lancé une fonction de recherche et son contenu devrait être référencé par Google par la même occasion. Le référencement naturel implique ainsi de manier les réseaux sociaux avec subtilité.

    Le référencement naturel ne s’arrête pas là

Vous l’avez compris, le SEO est en perpétuel évolution et l’arrivée imminente de la mise à jour de Google Penguin va très certainement avoir un nouvel impact important pour le référencement naturel.

Bien sûr, le référencement naturel ne s’arrête pas à ces 4 pratiques. L’algorithme de Google incorpore plus de 200 facteurs qui entrent en ligne de compte dans le référencement naturel d’un site web.  Par exemple, L’autorité de votre domaine, les nouvelles tendances au niveau des mots-clés et les campagnes PPC sont d’autres exemples de pratiques qui peuvent dans la durée favoriser votre SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.