Google+, la fin d’un réseau social déjà mort

C’est annoncé depuis fin janvier, Google+ a enfin une date de fermeture définitive : la plateforme sera définitivement déconnectée le 2 avril 2019. La fin de ce réseau n’est pas une surprise. Les failles de sécurité répétées, auxquelles s’ajoute une absence totale d’engouement de la part des utilisateurs sont des indicateurs qui ne trompent pas…

Le calendrier annoncé

À ce jour, certaines fonctionnalités ont déjà été désactivées. En effet, depuis ce lundi 4 février, il n’est plus possible de créer un nouveau compte sur Google+. De plus, la plateforme Blogger a déjà retiré toute fonctionnalité ayant un lien avec Google+. Aussi, les boutons permettant la connexion à des plateformes via votre compte Google+ sont progressivement supprimés et remplacés par des boutons Google classiques.

Google Photos

À la date du 2 avril, comme annoncé par Google, tous les comptes Google+ seront supprimés et la plateforme sera désactivée. Cela signifie une suppression de tous les contenus(photos, vidéos, posts, commentaires…), à l’exception des photos également présentes sur Google photos.

 

Récupérer ses données

Néanmoins, si vous souhaitez conserver certaines données de votre futur défunt compte Google+, il est encore temps de le faire. Vous avez jusqu’au 2 avril pour récupérer et sauvegarder une archive (photos/vidéos, flux, cercles, événements, publications…) de votre contenu Google+. Comme précisé plus haut, les photos et les vidéos déjà dans Google Photos ne seront pas supprimées.

Sauvegarde de données

Pour enregistrer votre contenu sur un disque dur, vous devez passer par le service de téléchargement de Google. Vous avez la possibilité de choisir les données que vous voulez conserver, vous aurez seulement à préciser le format de l’archive que vous voulez récupérer, sa taille et le mode d’envoi. La démarche de récupération de vos données est détaillée ici.

 

 

L’après Google+

Lors de sa création en 2011, Google+ avait été pensé pour concurrencer Facebook, suite à l’échec cuisant de Buzz, un réseau social intégré à Gmail. Au vu de la situation actuelle, on peut sans hésiter dire que son ambition n’a pas porté ses fruits, et que la plateforme est très loin d’avoir fait peur à Facebook. Google n’est probablement pas fait pour les réseaux sociaux et ne semble pas avoir de projet en tête à ce niveau-là pour l’instant, à la grosse exception de Youtube qui ne cesse de cartonner.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.