Baidu

Le marché en ligne chinois est un grand business potentiel pour beaucoup d’entreprises, quand on sait que le nombre d’internautes actifs là-bas est quasiment 12 fois supérieur à celui du marché français, il y a de quoi susciter l’intérêt à s’exporter.

Marketeurs ou autres, si vous comptez faire du référencement SEO en Chine autant vous dire que ce n’est pas gagné d’avance.

S’adapter au marché chinois

Pardon vous avez dit Google ? Malheureusement non il a été exclu de Chine. Le moteur de recherche principal utilisé par les chinois est Baidu, et comme vous vous en doutez il ne fonctionne pas comme son concurrent américain.google-vs-baidu

Vous pouvez donc presque faire une croix sur vos stratégies de SEO Google car cela n’a rien à voir avec le référencement naturel de Baidu.

Par quoi commencer ?

Le site doit être entièrement rédigé en mandarin, de plus il faut qu’il soit hébergé en Chine. Baidu privilégie le temps de chargement et la visibilité des sites présents sur le territoire, s’il ne l’est pas votre site aura des malus.

Y a-t-il des consignes à respecter pour que notre site soit accepté par Baidu ?

Votre site doit être similaire à la structure des sites chinois en termes de design. L’optimisation des 5 premières pages de votre site est fondamentale, car un audit de Baidu déterminera s’il correspond aux critères d’acceptation. Concernant les mots clés c’est la même chose que sur Google, il faut de la pertinence.

Autre point qui diffère avec les sites occidentaux, la page d’accueil des sites chinois est généralement surchargée en termes de contenu.

Et pour le référencement ?

Aussi étonchinese-websitenant que cela puisse paraître, le moteur de recherche chinois semble favoriser la quantité du contenu contrairement au géant américain. La répétition des mots clés sur Baidu est une technique SEO appréciée, alors que sur Google cela ressemblerait plus à une technique de Black Hat SEO. Quand on voit l’aspect des pages d’accueil des sites chinois, on voit que le keyword stuffing est réellement une pratique courante et légale.

Qu’en est-il des backlinks ?

La réglementation du moteur chinois par rapport aux liens retours est complètement inexistante. Il n’y a pas d’équivalent à Panda ou Penguin sur Baidu, ce qui fait que les backlinks peuvent être utilisés de façon abusive sans subir de pénalité derrière.

Y a-t-il quand même des similitudes avec le référencement Google ?

Oui mais seulement quelqugoogle vs baidues-unes. Les balises Title et mots clés pertinents doivent être bien renseignés comme toujours. La méta-description quant à elle doit être obligatoirement bien rédigée pour créer de l’impact sur le SEO Baidu, ce qui n’est pas le cas sur Google.

Le référencement payant de Baidu ?

Là aussi c’est un cas à part. Sur le moteur de recherche chinois, les 11 premières positions sont occupées par les liens sponsorisés (3 sur Google). Et il semblerait que Baidu favorise les sites de sa firme pour obtenir un maximum de profit. Ce n’est pas fair-play, mais c’est comme ça qu’il fonctionne malheureusement. Autre point important à savoir, une campagne publicitaire sur Baidu Advertising est en moyenne 4 fois plus chère qu’une campagne Google Adwords.

Le comportement des internautes chinois

Les chinois ont tendance à favoriser l’utilisation de longues traînes (long tails) pour leurs recherches sur Baidu. Il serait judicieux de se positionner davantage sur ce type de requête.baidu-SEo

D’autre part, il semblerait qu’ils privilégient également leur navigation sur les liens payants puisque la première page est occupée majoritairement par ces liens. Etant donné que la plupart des internautes ne vont pas au-delà de la première page, il est donc normal qu’ils atterrissent d’abord dessus.

Attention à la censureBaidu-censorship

Si vous étiez adepte des likes sur Facebook ou des retweets de Twitter, ça risque de vous manquer car la Chine a censuré ces 2 réseaux sociaux. Donc impossible de les utiliser en Chine à moins de frôler l’illégalité. Il faudra désormais se connecter sur des plateformes telles que Weibo pour gérer l’aspect social media.

Attention également à ne pas émettre des opinions sur des sujets sensibles, la Chine ne tolère pas la propagande et la liberté d’expression est très limitée.

Parler chinois

Malheureusement pour nous Baidu est très mauvais en référencement anglais, être anglophone ne vous aidesais tu parler chinoisra pas car les chinois ne le sont pas. Savoir parler et écrire chinois s’avère être indispensable. Utiliser une traduction Google du français-chinois ou anglais-chinois n’est absolument pas bénéfique, faute de quoi votre site risque de ne pas être indexé.

 

On ne va pas vous mentir, il faut réfléchir à 2 fois avant de se lancer dans le marché chinois. Vous pourriez y rencontrer une belle opportunité comme un échec cuisant, tout dépend de votre stratégie et de la compréhension de ce nouveau marché. Les réglementations y sont différentes, le comportement des internautes l’est également, le budget bien plus coûteux, sans parler des différences culturelles et de la barrière linguistique. Mais si vous êtes prêt à tenter l’aventure, alors nous n’avons qu’une chose à vous dire bon courage ! Ou 加油 (Jiā yoú) en chinois !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.