Lilo, un moteur de recherche engagé pour des requêtes web solidaires

Moteur de recherche Lilo3,3 milliards de requêtes quotidiennes pour des motifs privés ou professionnels sont soumises sur Google depuis divers supports numériques.

Grâce à la vente des informations personnelles que les internautes leur fournissent via les mots-clés saisis, les entreprises qui gèrent les plus gros moteurs de recherche génèrent chaque année des profits colossaux.

Or, en recourant à des moteurs « alternatifs », il est possible de cesser de faire cadeau de son intimité aux géants de l’Internet tout en donnant du sens à ses recherches sur le web.

Lilo, le moteur de recherche solidaire et écolo

Si Google est certainement le plus connu des moteurs de recherche, des alternatives existent. Parmi eux, Lilo, dont le nom signifie « généreux » en hawaïen, ne manque pas d’atouts. D’une part, cet outil français protège la vie privée des utilisateurs, puisqu’il ne revend pas leurs données à des tiers. D’autre part, il s’efforce de minimiser son empreinte carbone grâce à sa boite e-mail responsable. Enfin, grâce à la somme générée par ses recherches, chaque internaute a la possibilité de soutenir les projets solidaires de leur choix.

En août 2018, la start-up a redistribué plus d’un million d’euros au total à 150 associations gérant des projets à impact social ou environnemental positif. Parmi elles, des acteurs incontournables (le mouvement Colibris, SeaSheperd, la SPA) côtoient des entités plus discrètes. Tel est justement l’un des objectifs de la jeune pousse parisienne : offrir une meilleure visibilité aux jeunes associations encore méconnues du public. Il se positionne ainsi comme un créateur de lien entre les porteurs de projets et leurs éventuels soutiens.

Pour les quelques 800 000 utilisateurs mensuels de Lilo, c’est l’un des aspects les plus séduisants. S’y ajoute bien entendu le système de don qui leur permet d’œuvrer pour une cause qui leur tient à cœur par le biais d’actions sociales et environnementales concrètes. Clément Le Bras, son cofondateur, se félicite ainsi de contribuer à « mettre Internet au service de l’homme et l’environnement ». Les domaines concernés sont très divers, allant de la santé au social en passant par l’éducation et l’environnement.

Donner du pouvoir d’action pour changer l’avenir d’Internet

Et si certains s’inquiètent de la pertinence des réponses obtenues sur les jeunes moteurs, une technologie de méta-moteur permet à Lilo d’offrir une qualité similaire à celle du géant américain, les liens sponsorisés et publicités invasives en moins. Des recherches tests avec les mêmes mots-clés prouvent la ressemblance des résultats.

En outre, la croissance du volume de requêtes entraînera une amélioration des résultats, sans compter le gain financier puisque tous les ans, chaque personne rapporte en moyenne 30 euros aux moteurs grâce à leurs recherches.

Pour la jeune équipe à l’origine de Lilo, il est temps que les internautes prennent conscience du pouvoir qu’ils détiennent de changer Internet, et le monde. Et cela, sans changer leurs habitudes ni perdre en efficacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.