L’importance des backlinks pour Google

Matt Cutts explique dans sa dernière vidéo sur internet, (VIDEO Matt Cutts) que l’analyse des backlinks (liens entrants ou lien d’un site qui pointe vers un autre site) qui existait depuis la création de Google et qui constituait l’un des 2 principaux critères pour le référencement d’un site (l’autre étant le contenu unique et pertinent lié au mot clé) va perdre de son important à l’avenir.

Après avoir rappelé que « l’indice de popularité » (PR/PageRank), qu’il assimile à la notion de réputation, est utilisé par le moteur (qui considère ce critère comme un vote positif de la communauté internet pour attribuer une « note » de pertinence à une page), Matt Cutts annonce que dans l’avenir, Google va utiliser d’autres critères pour baser sa classification afin de fournir les meilleurs résultats possibles à une requête.

Parmi ces nouveaux critères sur lesquels les équipes de développement travaillent actuellement, il évoque le système d’« AuthorRank » (qui définit le niveau d’expertise de l’auteur d’une page de contenu), la sémantique (pour comprendre le sens d’un contenu et y associer des réponses s’y rapprochant, mais pas nouveau !), ou ce qu’il appelle l’« actual langage » ou « recherche conversationnelle », interaction où le moteur essayerait de comprendre ce que l’internaute recherche.

Cette information est importante car elle confirme que Google a de plus en plus de mal ou en tout cas, est « gêné » avec les backlinks (pratique trop spammée, artificielle,…) et comme en atteste toutes les rumeurs autour de ce critère (nombre de liens à insérer dans un paragraphe, ferme de liens, aspect nocif des liens annuaires, des échanges réciproques, passés aux échanges triangulaires….), il a réussi à créer une certaine schizophrénie sur le sujet (alors que ces pratiques produisent toujours un certain résultat !!!)

Le King Contenu resterait donc au final le King dans le référencement naturel, en revanche, la Queen Liens a du plomb dans l’aile !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.