Optimisez votre taux de conversion grâce à votre fiche Google My Business

Fiche Google MyBusiness

Une récente étude réalisée par Google aux États-Unis révèle que les requêtes mobiles pour des commerces et services de proximité ont enregistré une hausse supérieure à 500 % en deux ans.

Pour capter ces clients qui ont déjà un besoin bien précis, la fiche commerçant proposée par Google My Business est une vitrine indispensable.

Voici quelques conseils essentiels pour bénéficier d’une visibilité maximale auprès des mobinautes.

 

1) Créez une fiche pour votre établissement

Avant de créer une nouvelle fiche, vérifiez sur Maps que Google ne vous a pas précédé, car un doublon pourrait entraîner une confusion dans l’esprit des internautes. Si une fiche Google My Business concernant votre établissement existe déjà, il vous suffit d’en faire valider la propriété.

Procédez ensuite à la mise à jour des informations générales :

  • coordonnées,
  • horaires d’ouverture,
  • catégorie.

Pour un commerce, une catégorie la plus spécifique possible améliore considérablement le référencement en permettant aux visiteurs d’obtenir des réponses personnalisées à leurs requêtes. Depuis cette année, vous avez la possibilité d’introduire une liste de vos (principaux) produits ou services associés à leurs prix respectifs. Vous disposez en outre d’un champ de 750 caractères pour présenter votre commerce, mais seulement 250 apparaissent sous le knowledge graph dans le cas d’une recherche sur ordinateur et dans l’onglet « À propos » pour les mobinautes.

2) Enrichissez constamment votre fiche

Outre les informations classiques qui demeurent la plupart du temps inchangées, pensez à enrichir votre fiche Google My Business de contenus « frais » : photos exclusives de vos produits, de vos collaborateurs, de vos bureaux et du quotidien de vos équipes, etc. Le storytelling est un outil efficace pour communiquer avec votre cible, images et vidéos de 30 secondes à l’appui pour vous faire (mieux) connaître et apprécier.

Exploitez également la puissance du post pour vous exprimer. En plus du choix d’une catégorie (événements, offres, nouveautés…), vous pouvez ajouter une image, un texte ou encore un bouton qui redirige vers une page du site sur laquelle vous allez finaliser l’achat. Ce raccourci augmente le taux de conversion.Ces publications à la durée de vie limitée ont le pouvoir d’animer la page, mais par rapport aux articles de blog, les mots-clés qu’ils renferment n’impactent pas le référencement de votre entreprise.

3) Répondez aux avis et questions de vos clients

Les fiches Google My Business représentent une interface interactive pour établir ou garder le contact avec vos clients. Les avis sur votre marque et votre offre influent notablement sur votre SEO. Plus ils sont nombreux, plus ils pèsent sur le SEO selon l’intensité de la concurrence sur votre marché.

Lorsque vous recevez un commentaire sur votre page, qu’il soit positif ou négatif, prenez le temps d’y répondre de manière personnalisée. En plus de booster le positionnement de votre site sur les SERP, cette pratique vous aide à gagner ou à renforcer la confiance des utilisateurs, car ces derniers apprécient les professionnels qui accordent de l’importance à l’opinion de leurs clients. Évidemment, au-delà de la quantité, il est préférable d’avoir des avis de qualité, car Google commence à en tenir compte pour mettre vos contenus en avant.

Faites également attention aux informations que certaines personnes apportent sur votre fiche en réponse aux questions des internautes et mobinautes. Ayant le statut de « Local guide » du fait de leurs contributions fréquentes sur Google Maps, elles sont notifiées lorsqu’une question est posée sur les fiches sur lesquelles elles ont déjà contribué. L’intervention de ces tiers alimente votre capital confiance, mais assurez-vous de ne laisser aucune fausse information circuler sur votre compte.

Grâce à un système de messagerie intégré, les clients peuvent vous poser directement leurs questions. Mais les professionnels vous recommandent d’orienter les conversations vers votre site afin que vous gardiez la main sur les interactions que génère votre fiche.

4) Vérifiez la concordance des informations à travers le Net

Pour tirer le maximum de profit de votre fiche Google My Business, les détails qu’elle contient doivent concorder avec ceux qui figurent sur les annuaires locaux et autres sites présentant votre établissement. Une correspondance exacte est gage de fiabilité pour votre fiche. S’il détecte une incohérence, Google s’efforcera de les corriger spontanément, ensuite il révisera à la baisse le score d’autorité de votre boutique ou entreprise. Enfin, il diminuera le nombre de demandes sur lesquelles celle-ci va apparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.