Outils et astuces pour détecter un site ou un lien de qualité

SEO et échange de liensSi faire du netlinking est indispensable en matière de SEO, tous les liens ne sont pas bons à utiliser, car Google applique une politique stricte. Voici des conseils pour repérer un site intéressant et un lien de qualité et éviter d’être pénalisé par l’algorithme à court, moyen ou long terme.

L’importance du linking

Beaucoup pensent qu’il suffit d’un bon contenu et d’un parcours client optimisé pour un référencement efficace. Certes, celui-ci, en apportant une réponse pertinente aux questions de l’internaute, joue un rôle essentiel. Mais pour le mettre en avant, le linking est indispensable, mais en privilégiant la qualité à la quantité.

Pour obtenir les meilleurs résultats, voici les critères à prendre en compte :

  • La diversité des ancres de liens est la clé. Au lieu d’attacher différents liens à un même mot-clé, juxtaposez ce dernier au lien pour renforcer le contexte sémantique. En dépit d’un impact moindre, cette technique a l’avantage d’être peu risquée.
  • Concernant les liens vers la homepage, évitez autant que possible les ancres optimisées et préférez utiliser le nom du site. Il reste à choisir des sites ou des pages de qualité qui vous linkent.

SEO et netlinking

Quelques outils efficaces pour évaluer la qualité d’un site

Un lien obtenu d’un article de blog est intéressant en SEO, à condition que le blogueur n’ait pas multiplié les liens en direction de plusieurs sites sur des ancres optimisées. Si c’est le cas, pour ne pas être catalogué comme un « acheteur » de liens, changez de blog.

1. Outil 1 : La version gratuite de Majestic SEO vous donne des indications sur le Trust Flow (TF) et le Citation Flow (CF) d’une page. Tandis que le premier mesure la confiance, le second est un indicateur de pagerank. Concrètement, en saisissant l’URL d’un site (et le cas échéant d’une page), si vous voyez un TF plus élevé que le CF, cela signifie que le site obtient des liens de confiance et que vous gagnerez à en recevoir à votre tour de sa part. Certains experts recommandent de calculer le pourcentage TF/CF. Acceptable à partir de 70 %, le ratio est au top au-delà de 100 %.

2. Outil 2 : Outre Majestic SEO, l’analyseur OpenLinkprofiler permet de vérifier si les ancres de liens du site qui vous linke sont ou non fortement optimisées. Des liens peu naturels signifient un risque de flag par Google. Pour gagner du temps dans la visualisation du placement des liens du site, il vous suffit de cliquer sur ses pages référentes.

3. Outil 3 : Si vous voulez vous contenter d’une analyse rapide des ancres de liens d’un site sans y passer trop de temps, vous pouvez aussi utiliser Ahrefs dans sa version gratuite sur laquelle des indicateurs vous informent des pourcentages d’ancres de liens (en page d’accueil).

4. Outil 4 : La palette des outils MOZ vient par ailleurs de s’enrichir du MOZ spam score qui calcule un spam score compris entre 0 et 17 pour le profil d’un site. Il permet de savoir rapidement si Google est susceptible de le classer en « spammy ». Cet outil tient notamment compte de critères relatifs au linking (manque de liens entrants ou faible variété, pas de liens sur le nom ou la marque, prédominance des liens dofollow par rapport aux nofollow…). Il analyse également le contenu du site : excès de liens externes surtout en sidebar ou insuffisance de liens internes, d’ancres optimisées internes, excès absence de mail/adresse/liens vers les plateformes sociales…

En conclusion

L’important lorsque vous faites du netlinking est d’avoir des liens très naturels. Les métriques précitées doivent vous servir à confirmer votre jugement personnel, qui reste votre outil de décision le plus fiable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.