Améliorer le référencement d’un site grâce à la maîtrise de l’algorithme de Google

Mise à jour algorithme Google

Après Penguin et Panda, qui avaient donné du fil à retordre aux spécialistes du référencement naturel, Google a effectué une mise à jour majeure de son algorithme en septembre.

La conséquence de cette refonte est la chute de certains sites au classement, tandis que d’autres gagnent des places.

Comment améliorer son ranking, indépendamment des updates du moteur de recherche ?

Les updates fréquents, obstacles la maîtrise de l’algorithme de Google

Être positionné en première page des résultats de Google sur un mot ou une expression-clé est l’objectif principal de tout propriétaire de site internet vitrine ou marchand. En effet, dans de nombreux domaines d’activités, le moteur de recherche est la première étape de navigation ou de recherche pour neuf internautes sur dix.

De plus, près de la moitié des visites reçues par un site est issue de la recherche dite « organique ou naturelle ». Maîtriser le fonctionnement de l’algorithme de la firme de Mountain View est donc la clé du succès sur le Web. Il reste que la tâche est complexe…

  • D’une part, le moteur s’appuie, non pas sur un, mais sur une grande quantité d’algorithmes de recherche impossibles à connaître tous parfaitement, d’autant qu’ils font régulièrement l’objet de modifications. Respectivement 1 653 et 3 234 changements ont ainsi été apportés à l’outil en 2016 et 2018.
  • D’autre part, la multitude de corrélations entre ces algorithmes nuit parfois à la cohérence d’une analyse d’ensemble. Ainsi, même pour des requêtes très simples, l’IA peut fournir une réponse non pertinente, fausse, voire dénuée de toute logique dans le monde réel.

Les techniques SEO, fondamentaux d’un référencement efficace

Alors, comment certains sites parviennent-ils à se propulser et/ou se maintenir en tête des SERP même lors des évolutions majeures de Google ? Selon certains experts en référencement et webmarketing, il ne faut surtout pas essayer de comprendre l’algorithme et se focaliser sur les techniques SEO.

Cela implique de connaître et de savoir exploiter les éléments « on-page » pour optimiser le site, à savoir les titres, les descriptions, les attributs pour les textes et les visuels, les URL,la densité des mots-clés et la richesse sémantique, etc. Dans la catégorie des éléments « off-page » ou externes, les backlinks sont essentiels pour augmenter la notoriété du site.

Enfin, pour mettre en œuvre et suivre une stratégie de référencement efficace, les agences de référencement naturel et professionnels SEO en entreprises doivent se doter d’outils adéquats. Ils sont indispensables pour des tâches très variées :

  • sélection des meilleurs mots-clés,
  • étude du marché,
  • analyse des sites concurrents et détection des sites les mieux classés,
  • optimisation du site (méta, balises, maillage interne…)
  • évaluation des backlinks,
  • etc.

Vers une approche qualitative pour l’évaluation des sites

Aujourd’hui, pour mettre un site en avant, Google donne la priorité à sa qualité. Le nombre de backlinks, critère autrefois prépondérant, est désormais dépassé. Au contraire, le nouvel algorithme apprécie de moins en moins les sites « satellites » destinés à produire des liens entrants vers un site principal. Leur poids dans le classement du site est donc considérablement réduit.

Fort de moyens plus intelligents, plus puissants et plus fiables pour évaluer les sites, le moteur de recherche numéro un délaisse la logique quantitative au profit d’une approche qualitative. Les évaluateurs Quality Raters ont ainsi reçu des directives pour accorder une importance accrue aux contenus.

Originaux, suffisamment longs (on est à 500/600 mots minimum maintenant), riches d’informations, les articles doivent être rédigés pour apporter de la valeur ajoutée pour les internautes et non pour satisfaire des machines virtuelles. Ces contenus sont les nouveaux piliers d’un référencement web réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.