Booster le référencement d’un site grâce à la sémantique prédictive

Pour doper le référencement naturel d’un site internet et générer plus de trafic, créer de nombreux contenus uniques et pertinents par rapport au mot ou à l’expression clé ciblée ne suffit pas.

La sémantique est indispensable pour améliorer la visibilité d’un site, à condition de s’inscrire dans une stratégie globale.

Découvrez au travers de cet article les points essentiels pour tirer profit de la sémantique prédictive et satisfaire aux exigences des moteurs de recherche.

Garantir la qualité technique du site pour profiter pleinement des apports de la sémantique

Associer référencement et sémantique permet de proposer aux internautes des articles intéressants, porteurs de valeur ajoutée afin de générer du trafic, de doper le taux de conversion et les ventes, de fidéliser les clients, de renforcer l’image de marque et la notoriété de la marque ou de l’entreprise. Pour le référenceur, créer des liens logiques entre les contenus les valorise et impacte positivement la performance globale du site.

Avant de se lancer dans la tâche complexe et de longue haleine qu’est la sémantique SEO, le référenceur doit s’assurer de l’aspect technique du site. En effet, à quoi bon chercher à amplifier la puissance du site, notamment grâce à un maillage interne soigné, si des zones de déperdition risquent de réduire à néant tous les efforts entrepris à néant ?

Déterminer les mots recherchés par Google pour orienter sa stratégie de contenus

La qualité du contenu du site est bien entendu cruciale pour accélérer sa progression dans les SERP. Toutefois, rédiger des textes très longs sur la base des mots-clés déjà utilisés par les concurrents ne garantit pas l’atteinte du résultat escompté sur Google. Car le moteur de recherche a ses propres attentes, et l’enjeu consiste donc à déterminer les mots que celui-ci souhaite trouver sur une page donnée.

L’analyse sémantique permet de comprendre les attentes des internautes et prédire leurs comportements (intentions de recherche)afin d’orienter les contenus en conséquence. Il s’agit non seulement de répondre à leurs attentes, mais également de satisfaire aux exigences de Google. Des outils très efficaces fournissent une liste de mots-clés, des lexies correspondantes, de sujets… en français ou dans d’autres langues.

Réaliser un maillage interne pertinent grâce à la sémantique prédictive

Google a besoin de pouvoir prédire le sujet ou le contenu d’une page lorsqu’il tombe sur son lien. En réalisant le maillage interne du site, le référenceur doit par conséquent positionner des lexies communes (et non obligatoirement exactement les mêmes) aux deux pages, celle qui envoie le lien et celle qui le reçoit. Les ancres de liaison et de réception sur chacune d’entre elles sont à positionner à l’endroit le plus pertinent du texte afin que le visiteur comprenne immédiatement ce qu’il doit voir sur la page cible.

Si les liens réciproques sont à proscrire, il convient tout de même d’équilibrer le nombre de liens sortants et entrants par page (4 ou 5 est une bonne moyenne).

  • D’une part, c’est un moyen d’éviter des différences de poids trop marquées entre les pages.
  • D’autre part, le jus circulant suivant un schéma logique, toutes les pages gagnent en puissance, ce qui profite à tout le site.

Construire des cocons sémantiques avec les metamots

Privilégier le cocon sémantique utilisant les metamots calculés par un logiciel au cocon manuel permet de multiplier la puissance de la page à booster par 20 ou 25. Plus les pages qui émettent les liens sont elles-mêmes puissantes, plus le jus qu’elles transmettent à la plage cible a de l’impact.

Selon les spécialistes SEO, puisque l’objectif est de promouvoir une page spécifique, la notion de hiérarchie entre les pages, avec des thèmes et sous thèmes, n’est pas pertinente et ne doit pas rentrer en ligne de compte. Les seuls points importants sont :

  • La capacité du lien à répondre à une prédiction ;
  • L’organisation de l’amplificateur afin de déterminer la combinaison la plus efficace ;
  • Les contenus des deux pages du cocon ne doivent être reliés que si leurs thèmes sont eux-mêmes corrélés.

Il faut également éviter de créer un cocon trop volumineux par rapport au site. Les liens de menu doivent être réduits. Toutefois, tout cocon doit inclure un index et une table des matières.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.