Optimiser le cocon sémantique de son site web

Comprendre les principes du cocon sémantique est essentiel.

Cette méthode de référencement naturel permet de tirer pleinement profit du potentiel interne d’un site web. L’objectif étant de mieux se positionner sur les moteurs de recherche.
En plus d’un travail sur le maillage, la relation logique entre les différentes pages doit mettre à profit le travail éditorial sur les différents mots-clés ciblés.

Cocon sémantique

A – Optimiser le cocon : un double travail d’identification et d’organisation

Pour optimiser un site web afin de le positionner dans les premières pages d’une requête sur les moteurs de recherche, il est essentiel de soigner à la fois :

  • les liens entrants (le netlinking) ;
  • et le maillage interne du site (liens entre pages internes).

En effet, grâce à ce maillage interne du site, les robots déterminent la thématique et les mots-clés principaux. C’est à ce niveau que le cocon sémantique revêt toute son importance. Les différentes pages affiliées à un mot-clé cible doivent être interdépendantes.

Pour mettre en place un cocon efficace, il faut :

  • déterminer les mots-clés stratégiques dans votre secteur d’activité, mais aussi dans les activités connexes qui peuvent ramener les internautes vers votre thématique ;
  • assurer une cohérence lexicale et sémantique entre les pages incluses dans le maillage ;
  • rédiger des contenus pertinents axés autour des mots-clés ciblés ;
  • vérifier l’interdépendance des pages.

Dans son organisation, le maillage d’un site est comparable à la taxonomie. Il s’agit d’une branche de la biologie qui s’occupe de la classification des êtres vivants en plusieurs embranchements logiques.

B – Quels sont les types de pages à inclure dans un maillage ?

Dans le domaine du SEO, la landing page, ou page d’atterrissage  ou de destination de l’internaute depuis le moteur de recherche, sera le sommet de la pyramide qui constitue un cocon.

Son contenu doit être aussi fourni que possible. Cette landing page peut être l’accueil ou une page interne de catégorie selon le nombre de cocons créés.

À partir des pages de niveau supérieur, des sous-catégories sont créées. Le contenu de celles-ci doit aborder l’ensemble des différentes pages inférieures qui leur sont affiliées. Ces contenus sous-jacents sont, entre autres, les pages produits ou celles dédiées aux différents services d’une entreprise.

Au-delà de la relation d’interdépendance descendante (verticale) entre les pages, une cohésion doit également être assurée sur le plan horizontal afin d’assurer une intégration de liens justifiés. Il s’agit notamment de la petite rubrique « À voir également », « Pour mieux comprendre », « Ceci pourra également vous intéresser »…

Des pages transversales, comme le plan du site, sont essentielles pour chapeauter l’ensemble de la pyramide.

Chaque page du maillage est soumise aux contraintes SEO classiques, à savoir :

  • l’ajout de balises métas optimisées ;
  • l’insertion des mots-clés principaux et secondaires dans les titres (H1, H2, H3…) et dans les débuts de paragraphe.

Au bout de la démarche, les contenus de qualité seront intégrés dans une architecture solide pour renforcer le positionnement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.