Référencement : siloing et coconing ?

Le siloing ou méthode du silo et le coconing ou cocon sémantique sont 2 démarches qui aujourd’hui doivent être prises en compte dans toute stratégie de référencement naturel d’un site internet.

Rappels sur ces notions : de quoi s’agit-il ?

référencement coconing et siloing

 

Le cocon sémantique (notion propre à Laurent Bourelly) se caractérise par une représentation ou « spacialisation » du maillage interne d’un site telle que le voit le moteur de recherche. Cette représentation se base sur l’arborescence ou l’architecture des pages internes du site valorisée en fonction de l’importance ou du niveau d’attirance des contenus de chaque page associée aux liens entre les pages elles-mêmes.

 

 

schema-cocon-semantique

 

La méthode du silo conçoit l’architecture d’un site et organise les pages internes en « grappe » en se basant sur les mots clés à travers une segmentation thématique de ces mots clés afin d’identifier le mot clé principal de la page interne du site cible ou « mère » et les mots clés de la longue traîne donc intermédiaires des pages « filles ». Le but est d’indiquer à Google qu’il pourrait trouver des informations complémentaires dans d’autres pages « filles »  avec pour résultat une importance supplémentaire à la page « mère ».

 

Qu’en est-il de ces 2 méthodes ?

Si la méthode du silo reste aujourd’hui basique (sans être péjoratif) dans son fondement, elle n’en n’est pas néanmoins nécessaire et utile car nous indique la construction logique et sémantique de l’architecture d’un site. En construisant le site sur ces pages de contenus reliées entre elles par des mots clés pertinents et complémentaires, elle permet une lecture simple et optimale par le crawl du moteur.

Le cocon sémantique matche plus avec l’évolution du moteur lui-même et son approche sémantique car il met l’accent sur la notion de stratégie éditoriale ; en effet, les contenus se caractérisent par leur richesse, leur cohérence et leur originalité (qui est en relation avec quoi ? et pourquoi ?), ce qui en fait des contenus « remarquables », c’est-à-dire identifiables par l’internaute et donc le moteur. On en revient toujours à la même conclusion, faites des contenus originaux et intéressants qui apportent quelque chose au débat et vous identifient comme un expert! Facile à dire mais plus difficile à faire.

Coté référenceur, il est évident que la méthode du silo est plus simple et plus rapide à mettre en place (enfin théoriquement, parce qu’elle n’est pas toujours présente lorsqu’on regarde certains sites suivis par des agence de référencement… mais normal, il faut créer des pages de textes avec des contenus conséquents !), tandis que le cocon sémantique demande une analyse précise du glissement sémantique et l’intervention d’intervenants ou de journalistes de haut niveau pouvant se consacrer à la création de contenus riches et pertinents.

Et là encore, il ne s’agit pas des mêmes moyens ni des mêmes budgets, la première méthode oscillant sur des budgets de 5 à 10k tandis que la seconde pouvant monter à 30k !

À méditer sur vos ambitions pour positionner votre site internet….

 

Plus d’information sur le référencement internet de votre site internet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.