Le choix des mots-clés pour le référencement, c’est la quête du Graal ?

Comment trouver les mots clés qui marchent ? Ceux qui rapportent des visites ? Quels sont les mots clés les plus utilisés par les internautes dans mon activité ? ……..une éternelle question !  Si quelqu’un avait trouvé la réponse et la méthode, il serait multi milliardaire aujourd’hui !!!

Alors, choisir ses mots clés pour bien se positionner sur les moteurs de recherche est une démarche complexe qui fait appel à toutes sortes d’outils ou de solutions  logiciels, statistiques voire mathématiques, mais aussi à l’analyse du champ lexical (mots connexes et synonymes, proches sémantiquement du mot-clé principal)
Il est aussi nécessaire de connaitre son marché et son public cible afin de trouver les expressions de besoin car les internautes expriment un besoin dans la formulation de leurs requêtes et donc emploient plusieurs mots (aujourd’hui plus de 50% des requêtes sont à plus de 3 mots).

L’honnêteté donc revient au bon sens et à une analyse logique, et rappelons-nous que Google est avant tout un trieur d’informations, c’est donc l’axiome de base.

trouver les mots clés

En effet,  la première question à prendre en considération et que ne comprennent pas souvent les responsables de site internet (ou ne se posent pas) est :

  • quel est mon objectif en terme de visibilité du site internet sur Google ?
  • dans quel (s) but(s) je cherche à ce que mon site soit visible ?
  • sur quelle activité je veux être positionné ? sur mon offre, mon métier, mes avantages, mes réponses à un besoin ?

et donc,

  • voulez-vous vendre vos produits ou services ?
  • cherchez-vous à acquérir des contacts ?
  • voulez-vous augmenter la notoriété de votre entreprise ?
  • être une référence et donner de l’information, des conseils,.. ?

Puis, de quoi s’agit-il ?
de services, de produits ? pour la France, à l’étranger, une ville ou une région en particulier ?

Alors, une fois ces réponses trouvées, votre agence de référencement naturel pourra travailler en commençant à identifier les mots-clés et les valoriser en fonction de différents critères statistiques.

De même, l’agence SEO présentera des combinaisons de requêtes qui s’appuieront sur sur une logique modale sémantique, c-a-d comprenant différents axes afin d’étendre le mot clé de premier ordre :

  • QUESTION : qui, quel, comment, … (qui devient stratégique pour les requêtes vocales)
  • ETAT : répondre à un besoin, acheter, trouver, connaitre,…
  • MOT CLE : nom, activité, services, produits…
  • COMPLÉMENT ou AVIS  :pas cher, efficace, rapide …localisé…

et c’est à partir de ce moment-là que vous pourrez commercer à avoir un début d’identification de mots clés susceptibles d’amener un trafic ciblé vers votre site et on parle alors de « mot clé de longue traine ».

En effet, le moteur Google présente dans ses réponses en priorité les pages qui sont associées au mot clé exact de la requête posée par l’internaute; en d’autres termes, plus les combinaisons de de mots clés qui sont travaillés dans les pages de contenu textuel et dédiées sont importantes en nombre, plus votre site sera positionné sur un grand nombre de requêtes et donc votre visibilité sera maximum.

De même, il ne faut pas négliger vos clients et fournisseurs car ils connaissent bien votre entreprise et votre marché; ils sont tout à fait capables d’exprimer les requêtes qu’ils seraient susceptibles de poser dans un moteur de recherche pour trouver une réponse correspondant à votre offre.

Au début du moteur de recherche Google, pour être bien positionné sur un mot clé donné, il suffisait de répéter à de nombreuses reprises ce mot clé dans le contenu de la page, voire pour certains de faire un juxtaposition du mots clé répété 150 fois ! Aujourd’hui et depuis la mise à jour de l’algorithme Hummingbird de Google, il est nécessaire d’utiliser le champ lexical le plus varié possible, c’est-à-dire de positionner dans le contenu textuel de la page des synonymes et mots connexes proches sémantiquement du mot-clé principal.

Pour résumer,
identifier votre offre, vos avantages, votre activité, vos cibles,…
– pour en décliner une série d’expressions de besoin sous des axes différents (questions, variantes, dérivés, complémentaires et ouvertes…)
– que vous pourrez après valoriser par des approches statistiques ou mathématiques (nombre de réponses de Google ou de pages indexées, nombre de recherches, estimations de visites, occurrences, fréquences,…).

Enfin, n’oubliez pas aussi que les mots clés de la longue traine, certes s’ils sont plus faciles à positionner dans la première page du moteur et à apparaître dans les premiers résultats pour une recherche sur une requête sont surtout des recherches pertinentes que l’internaute a cherché à exprimer. Cela est très important car ils apportent un trafic plus qualifié et un meilleur taux de conversion puisque la recherche est précise : il vaut mieux avoir 10 mots clés exprimant un besoin précis qui, si les internautes trouvent votre site et que vous répondiez parfaitement à leur recherche, génèrera 9 fois sur 10 un appel qu’un mot clé générique pour lequel tout type d’internaute est susceptible de faire sa recherche (curieux, flâneur, étudiant,…) en n’étant souvent qu’un prospect 1 fois sur 10.

Vous l’avez donc compris, il existe plusieurs méthodologies, de nombreux outils (ex : Google Trend ou Ads, PeopleAsk, Keyword MagicTool, Alize, WordTracker…) pour classer, valoriser, identifier les mots clés, des outils calculs statistiques et/ou mathématiques (KEI, TF-IDF,…), bref une panoplie de solutions pour arriver à cette quête : essayer de trouver les BONS mots clés ! mais également, vous vous rendez compte que seul, cela est un travail chronophage et harassant et nous n’en sommes qu’au début car vient par la suite, la rédaction des contenus, l’optimisation des pages, la recherche des backlinks…

Avoir un blog est aussi une excellente façon d’utiliser les mots clés de la longue traine, de tester vos options, positionnement et variantes et surtout de générer du trafic grâce à ces mots-clés de longue-traîne. Néanmoins, cela suppose une organisation et des ressources en interne disponibles car il est nécessaire d’avoir une présence continue et régulière de publication sur le blog (publiez au minimum 2 articles par mois avec des contenus très précis et bien spécifiques à un mot clé et donc à un thème en particulier).

 

C’est tout simplement une approche marketing classique qui consiste à connaitre la cible et le marché avant d’élaborer le message !

Le Référencement naturel, ce n’est pas magique,
c’est stratégique !
Alors : faites-vous aider

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.